Recouvrant environ 71 % de la surface de la Terre et englobant 90 % de la biosphère, les océans sont une composante essentielle de la dynamique du “système Terre”. Ceci se traduit par le rôle essentiel qu'ils jouent dans la régulation des grands cycles biogéochimiques et du climat. Par ailleurs, les océans contribuent largement à la prospérité économique, au bien-être social et à la qualité de vie de nombreuses sociétés humaines. Cependant avec plus de 60 % de la population mondiale vivant à proximité d'un littoral, chiffre en constante augmentation, les environnements marins font face à un nombre croissant de menaces telles que le changement climatique, la destruction des habitats, les pollutions, l'introduction d'espèces exotiques ou la surexploitation des ressources.

Sea

La mention Sciences de la Mer - Océanographie, Environnements Marins

Le master Océanographie, Environnements Marins de l'UPMC évolue progressivement vers la nomenclature nationale mention Sciences de la Mer. Il forme, en deux ans, des océanographes hautement qualifiés dans les domaines de l'océanographie biologique, de l'écologie et de la biogéochimie marines. Au sein des structures de l'UPMC, sur les campus de Paris et des stations marines de Banyuls, Roscoff et Villefranche-sur-mer, les étudiants appréhendent les grands défis concernant les environnements marins (changements globaux et conservation de la biodiversité), par des approches interdisciplinaires couvrant les échelles des plus locales aux plus globales. En partenariat avec des Universités Européennes, le Master ouvre une partie de sa formation à des étudiants internationaux par des cours organisés en anglais sur les deux années. A l'appui des réseaux d'excellence internationaux d'infrastructure et de recherche, le Master offre une spécialisation sur les deux parcours type suivant : Changements globaux et fonctionnement des écosystèmes marins et Biodiversité et conservation des écosystèmes marins

La formation s'adresse principalement aux étudiants titulaires d'une licence en biologie, en écologie, en sciences de l'environnement ou en chimie. Elle est progressive puisqu'elle propose d'acquérir dans un premier temps (en première année) une base fondamentale de connaissance en océanographie, puis dans un second temps (en deuxième année), une confrontation directe au monde de la recherche ou de l'entreprise, aux travers de ses développements les plus récents, fondamentaux ou appliqués. 

Les compétences théoriques et opérationnelles, attendues à l'issue de la formation, sont :

  1. Comprendre les mécanismes qui gouvernent la structure et le fonctionnement des écosystèmes marins à différentes échelles spatiales et temporelles ;
  2. Connaître les processus physiques, chimiques et biologiques qui régulent les grands cycles biogéochimiques ;
  3. Maîtriser les méthodes d'étude et d'analyse de l'environnement marin;
  4. Appréhender et évaluer l'impact de l'homme sur les systèmes écologiques marins, des populations aux écosystèmes et à la biosphère.

Cette spécialité s'appuie directement sur les unités de recherche de l'UPMC implantées sur le campus Jussieu et dans les trois stations marines (Banyuls/Mer, Roscoff, Villefranche/Mer). Ce dispositif de recherche unique dispose de compétences importantes et variées qui permettent de couvrir les principaux champs scientifiques des domaines étudiés, d'assurer une immersion dans des laboratoires de recherche d'excellence et de fournir aux étudiants une logistique d'accès aux milieux marins, composante indispensable des compétences acquises.

La formation se structure en 4 semestres organisés en Unités d'Enseignement (UE) de 3 à 6 “European Currency Teaching Standard” (ECTS) chacune ; chaque semestre requiert de valider un minimum de 30 ECTS.

En complément de ce “contrat pédagogique”, les étudiants ont la possibilité de suivre des enseignements d'été dans les stations marines, pour compléter leur formation, principalement d'un point de vie technique mais aussi conceptuel.

La formation “Océanographie, Environnements Marins” débouche sur la possibilité, pour un certain nombre d'étudiants, de préparer un doctorat ouvrant à une carrière de chercheur non seulement en France (dans les grands organismes publics de recherche fondamentale ou appliquée, Universités, CNRS, IFREMER, IRD, MNHN, etc.), mais aussi à l'étranger (Universités principalement). Par ailleurs, le savoir faire méthodologique acquis ainsi que des UE sensibilisant les étudiants aux impacts des activités humaines sur les écosystèmes marins et à la gestion de l'environnement assurent une diversification des débouchés (e.g. bureaux d'études, collectivités territoriales, cellules environnement d'entreprises publiques ou privées, ONGs, etc.).

Dimension internationale

La spécialité “Océanographie, Environnements Marins” est adossée au master européen Erasmus-Mundus “Master of Science in Marine Biodiversity and Conservation”(EMBC+). Ce master regroupe 6 universités européennes qui délivrent un diplôme joint : l'Université de Gand (Belgique), l'Université de Brême (Allemagne), l'Université d'Algarve (Portugal), l'Université Pierre & Marie Curie (France), l'Université d'Oviedo (Espagne) et l'Institut Technologique Mayo de Galway (Irlande).

Les enseignements des parcours Environnement Côtier et Environnement Océanique de l'année 2 du master sont proposés en anglais conjointement aux étudiants du master “Océanographie, Environnements Marins” et aux étudiants du master européen EMBC+.

Ce Master européen EMBC+ évolue vers un Master International dans le cadre du programme Erasmus-Mundus de Erasmus+, intitulé “International Master in Marine Sciences and Biological Resources of the Sea” (IMBRSea), offert par un consortium élargi regroupant 8 universités : l'Université de Gand (Belgique), l'Université d'Algarve (Portugal), l'Université Pierre & Marie Curie (France), l'Université d'Oviedo (Espagne), L'Université du Pays Basque (Espagne), l'Université de la Marche (Italie), l'Université de Bergen (Norvège) et l'Institut Technologique Mayo de Galway (Irlande). Il délivre en 2 ans un diplôme Joint de Master. Les cours sont tous donnés en Anglais. Deux voies de spécialisation sont déclinées dans ce Master : Futur Ocean et Conservation

L'organisation de l'enseignement est ajustée de manière à accorder aux étudiants le temps nécessaire pour s'approprier les connaissances et acquérir un savoir-faire important aux yeux des employeurs futurs (travail en équipe, conduite de projet, etc.).

Enfin, les nombreux liens avec des laboratoires à l'étranger (Australie, Amérique, Afrique du Sud, Europe, etc.) permettent de développer une offre de stage effectuée dans le cadre de la mobilité.


The master in Marine Sciences

The Master in Marine Sciences at UPMC aims at training students, in two years, at the highest level of qualification in the domains of oceanography, marine ecology, and marine biogechemistry. Supported by UPMC academic structures, on the Paris campus and in the marine stations of Banyuls, Roscoff, and Villefrance, students learn to tackle the main challenges that marine environments are facing (global changes and conservation of biodiversity) through interdisciplinary approaches, from local to global scales. Thanks to a partnership with other European Universities, the Master offer opportunities for international students, with some courses given in english over the two years.